Témoignages d'anciens étudiants du Master MQM

Céline C.

J’ai fait un Deug SM en 2004-2005 (L1-L2), Licence chimie 2006, M1 chimie en 2007 puis le master pro MQM en 2008.

A présent, je suis ingénieur qualité projet en CDI chez AREVA TA (propulsion nucléaire). J’ai été diplômée en 2008 en plein pendant la crise...Mais j'ai eu la chance de pouvoir rester en intérim 10 mois dans la boite où j'ai fait mon alternance. Du coup, plus facile de trouver du boulot en CDI quand on a déjà une expérience…

En ce qui concerne la formation, elle est idéale pour former des cadres généralistes, mais trop généraliste pour postuler direct comme ingénieur matériaux (sauf si alternance très orientée matériau). Je n'ai pas fait le diplôme d'ingénieur du CNAM et je crois que ceux de ma promo qui ont tenté ne sont pas allé au bout (à cause de l’année d'expérience à faire avec soutenance au bout : peu de jobs s'y prêtent à partir du moment où l’on en a un)

Elise E.

J'ai suivi le parcours MP, fait une L3P puis un M1 P3M et j’ai fini avec un M2 MQM (diplômée du MQM en 2009) mais je n'ai pas continué pour obtenir le diplôme du CNAM

Je suis satisfaite du master MQM notamment grâce à l'alternance. C'est un point très apprécié lorsque l'on passe des entretiens. Au niveau de la reconnaissance du diplôme auprès des entreprises, je pense que le faite que l'on ait déjà une première expérience en milieu industriel fait vite oublier que l'on ne sort pas d'une école d'ingénieur. Et cela valorise l'université !!

Sinon je suis actuellement (10/2010) en mission d'intérim de 12 mois pour Thales Alenia Space (j’ai effectué mon alternance dans cette société). J'ai quand même mis 9 mois avant de trouver cette mission et ce n'est pas un CDI! Mais je pense que galérer pour trouver un job est un fait pour beaucoup de personnes et pas seulement les universitaires.

Edouard P.

J'ai fait SM-Physique, L3 ERASMUS à Umeå (Suède), M1 P3M et M2 MQM (2007/2008).

J’ai fait mon alternance chez Rohm and Haas. Ensuite j'ai fait un Master Spécialisé Intelligence Marketing à HEC Paris, où j'ai fais mon stage chez Air Liquide en tant qu'assistant marketing et stratégie pendant 6 mois. 

Je suis maintenant chef de produit chez Dyrup, où je gère une gamme de revêtements et peintures contre l'humidité et les problèmes d'étanchéité dans le bâtiment.

J'ai donc fait une formation supplémentaire après le MQM et c'est grâce à ma double compétence que j'ai pu trouver ce poste.

Le MQM est un bon master mais qui manque un peu de reconnaissance, c'est le gros point noir. Il faut en vouloir et être proactif.

Emmanuel T.

Pour ma part, après le master P3M j'ai enchainé avec le master MQM. Je travaille maintenant en tant qu'ingénieur matériaux au sein du laboratoire de R&D de l'intreprise Single Buoy Moorings ( entreprise dans laquelle j'ai effectué mon stage de MQM)

Je m'occupe des tests de friction sur nos différents bancs d'essais, ainsi que de la recherche et qualification des matériaux résistants aux températures cryogéniques pour le transport et le transfert de gaz naturel liquéfié en mer.

Je garde contact avec l'université car je viens de temps en temps effectuer de analyses au laboratoire CMOM.

Thibaut B.

J'ai suivi le parcours MP, fait une L3P puis un M1 P3M et j’ai fini avec un M2 MQM (diplômé du MQM en 2010).

Je suis satisfaite du master MQM notamment grâce à l'alternance. C'est un point très apprécié lorsque l'on passe des entretiens. Au niveau de la reconnaissance du diplôme auprès des entreprises, je pense que le faite que l'on ait déjà une première expérience en milieu industriel fait vite oublier que l'on ne sort pas d'une école d'ingénieur. Il faut vraiment jouer là dessus par rapport aux écoles d’ingénieurs. Un très bon point qu’apporte aussi le Master MQM c’est la communication. Pour moi c’était vraiment un objectif. Si vous arrivés à associer votre expérience et un bon discours les entretiens se passeront toujours bien. Concernant les modules enseignés ils sont très généralistes. Le P3M apporte les compétences nécessaires en matière de physique.

Actuellement je viens de trouver un CDI chez Alten à Bordeaux. J’ai cherché pendant 4 mois de manière intensive, mais ça a fini par payer je commençais à avoir des entretiens, et j’ai relancé Alten par hasard et il recherchait justement quelqu’un donc ça c’est fait. Maintenant je vais essayer de me rapprocher du CNAM pour valider le diplôme (il faut au minimum 6 mois d’expérience après le MQM, il suffit de présenter un mémoire sur ce que l’on fait actuellement au travail).

Mon point de vue est donc positif sur le P3M puis le MQM.



Retour à la liste